Highlight osheagien #2

C’est encore une fois baignée d’un doux soleil que la journée a commencée, pour ensuite malheureusement faire place à quelques orages, mais rien de bien alarmant. Pour le deuxième jour de la 10ème édition d’Osheaga, j’ai décidé d’y aller plutôt à tâtons, d’aller voir des artistes que je ne connaissais peu ou pas du tout afin de bien profiter de la diversité musicale du festival.

C’est accompagnée d’une basse tonitruante et accoutrée d’une balaclava que j’ai pu voir la rappeuse Leikeli47 pour la première fois. Sa force et son énergie sont sans aucun doute sa marque de commerce, le tout combiné pour provoquer (positivement) et faire vibrer la foule. Une excellente performance qui a su faire débuter la journée en grand.

Par la suite, Karim Ouellet a su nous livrer un spectacle non seulement exclusif, puisqu’il a été créé expressément pour l’occasion, mais aussi très diversifié. Plusieurs artistes se sont joints à lui sur la scène dont Ariane Moffatt pour une version plus dansante de Je Veux Tout, Loud Lary Ajust pour Automne, Sarahmée, petite soeur de Ouellet et plusieurs autres!

Crédits photo : Tim Snow

Crédits photo : Tim Snow

J’étais intriguée par un des noms figurant sur l’horaire, ayant au départ un peu rigolé en le voyant, mais j’ai par la suite pu constater qu’elle portait bien son nom. Lion Babe est apparue sur scène, sa chevelure flamboyante et lionesque, c’est le cas de le dire et déjà la foule était en délire. Non seulement elle chante de manière sensuelle et puissante, mais tout au long de sa performance elle se déhanche et fait preuve de ses talents de danse. Un groupe absolument extraordinaire pour l’accompagner, mention spéciale au batteur qui était incroyable à observer et à entendre.

Crédits photo : Ashley MacPhee

Crédits photo : Ashley MacPhee

C’est sous une foule monstre que Kendrick Lamar est apparu avec un groupe pour l’accompagner en plus d’un écran projecteur et bien sûr des feux d’artifice à certains moments du concert. Une performance sans faute qui a montré l’étendue de ses succès aux fans les plus fidèles et aux fort probables nombreux nouveaux fans qu’il s’est faits. Mos Def est même monter sur scène pour empoigner le micro quelques instants pendant le morceau Alright et il n’a pas non plus manquer de se déhancher au rythme de King Kunta. Une excellente manière de terminer le samedi sur une note ma foi fort positive.

Crédits photo : KillianAy

Crédits photo : KillianAy

N'hésitez pas à partager!Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *